Le refuge ou l’éveil de la vie (III)

2017/09/28

Tout est à considérer à partir de causes et de conditions. Aussi, une mauvaise entente entre hommes révèle des conditions adverses tandis qu'une bonne intelligence témoigne d'un concours de circonstances propices. Mais tout est impermanent et changeant ici- bas. Par exemple, vous êtes très attentifs en ce moment de la prise de refuge dont vous tirez grand avantage : vous êtes heureux et en paix. Une heure plus tard, vous allez vous séparer, vous disperser : chacun va rentrer chez lui par son chemin, chacun va s'en aller de son côté. Voilà en quoi consistent donc la réunion et la dispersion. Toute chose en ce bas monde consiste en cela. Cette salle, par exemple, est constituée d'une réunion d'éléments - tiges d'acier, ciment, briques et bois, qui, une fois dispersés prennent chacun une allure différente. Même chose pour les êtres humains, réunion et dispersion sont là qui relèvent toutes deux de causes et de conditions.


Comment faire pour comprendre et traiter les phénomènes de la réunion et de la dispersion ? Quelle loi faut-il y déceler ? Réunion et dispersion, doit-on réaliser, sont relatives : il n'y a pas de réunion sans dispersion. Si vous pensez qu'il n'est pas besoin d'être sérieux, car, vaille que vaille, une heure passera très vite, d'autant plus que dans une heure, tout le monde va se séparer pour rentrer chez soi, chacun dans un sens différent ; ou bien si vous pensez encore que, quoi qu'il en soit, vous ne verrez plus les collègues avec qui vous ne vous entendez pas au travail une fois rentré chez vous ou bien d'ici un an, c'est que vous avez du mal à bien comprendre les choses. Que ce soit à prendre refuge ici, ou à votre poste de travail ou bien encore chez vous, c'est l'être humain ou la chose que vous rencontrez qui vous fait prendre conscience de l'importance de la réunion, de sa valeur et de son utilité comme de son sens et de la joie que cela apporte. C'est ce moment de la rencontre (entre vous et l'autre) qui suscite en vous l'émotion. Voilà une façon de voir les choses.


À la vue du lever du soleil, les disciples du grand véhicule se félicitent d'une journée de plus dans la vie pour entreprendre avec diligence et cultiver, studieux, leur pratique spirituelle. Alors que les adeptes du petit véhicule voient une journée de moins à la tombée du jour. À déplorer une journée de moins, encore et encore une journée de moins à chaque fois que le soleil s'efface derrière les collines de l'Ouest, on devient de plus en plus pessimiste. À voir une journée de plus, encore et encore chaque jour, on devient de plus en plus optimiste et positif.

WeChat Longquan International

Χ