Fondation de Charité Ren’ai

2017/09/27


En octobre 2006, la Fondation de Charité Ren’ai de Beijing a été créée et a été inscrite au Bureau des affaires civiles de Beijing. Son but est de « Propager la culture caritative, mettre en valeur l’esprit caritatif, promouvoir l’aide aux pauvres ». Son concept est défini par le Vénérable Maître Xuecheng, « Faire la charité, c’est d’abord pratiquer sa bienveillance, ce n’est pas un secours envers les autres. Aider les autres, c’est s’aider soi-même ; aider les autres à se réaliser, c’est se réaliser ». En établissant une plateforme d’éveil de sa bienveillance à laquelle tout le monde peut participer, sa vision grandiose est « que tout le monde puisse profiter de la charité et que la bienveillance soit à la portée de tout le monde ». La fondation a structuré les œuvres caritatives en « un Centre, deux Plateformes » : « un centre » correspond au Centre de secours catastrophe de Ren’ai, les « deux plateformes » correspondent à la Plateforme des expériences caritatives des citoyens de Ren’ai et à la Plateforme d’éducation à la vie de Ren’ai.


Le Centre de secours catastrophe de Ren’ai s'efforce de mettre en place une alliance universelle de secours aux catastrophes, polyvalente et non gouvernementale. Son orientation est d’être un complément du système gouvernemental de secours lors de catastrophes, le coordinateur des organismes caritatifs non gouvernementaux, le fiable serviteur et accompagnateur des sinistrés. À travers les modes de fonctionnement « passer au front, service personnel, continuité, soutien aux oubliés », le secours se différencie en 4 catégories : « secours à la catastrophe, secours d’urgence, aide des personnes en besoins et assistance sociale ». Depuis sa création en 2007, la fondation est intervenue lors des différentes catastrophes naturelles telles que la coulée de boue à Kaixian dans Chongqing, l’orage de grêle dans le sud de l’Anhui, le séisme à Mianzhu et à Dujiangyan dans le Sichuan, la coulée de boue à Beichuan dans le Sichuan, le séisme à Yushu dans le Qinghai, la coulée de boue à Zhouqu dans le Gansu, le séisme à Yingjiang dans le Yunnan, le séisme à Ya’an dans le Sichuan, l’inondation de Shantou dans le Guangdong, etc. Plus de 30 millions de yuans ont été investis.


La Plateforme des expériences caritatives des citoyens de Ren’ai s’efforce à ce que tous les citoyens puissent participer et expérimenter les œuvres caritatives à tout moment et en tout lieu. Elle comporte jusqu’à présent 6 projets, qui sont la collecte des vêtements « yi + yi » de Ren’ai, l’aide à la scolarité de Ren’ai, le don de soupe « l’auberge du cœur de Ren’ai », des activités spirituelles de Ren’ai, le prix « Piété de Ren’ai » et le fond de commémoration de Ren’ai.


La Plateforme de l’éducation à la vie de Ren’ai rassemble des disciplines telles que les enseignements traditionnels des sages chinois, les neurosciences et la psychologie. Elle est orientée vers les 5 étapes de la vie du confucianisme « bébé, cultiver son caractère ; enfant, cultiver son droit ; adolescent, cultiver son aspiration; adulte, cultiver sa vertu ; vieux, cultiver son bonheur ». Les 6 projets sont mis en places en fonction de ces différentes étapes de la vie, depuis le premier âge jusqu’à la vieillesse, et sont définit de la façon suivante : le club de l’éducation des enfants, l’action « émissaire de Ren’ai » pour les étudiants, la culture du cœur de l’entreprise, la hotline de la voix de Longquan, le centre de services communautaires de Siheren’ai et l’assistance aux personnes âgées.


En 2010, la fondation a été classée « organisme social 5A » par le bureau des affaires civiles de Beijing. Depuis sa création, en s’appuyant sur la croyance, plus de 10 000 bénévoles se sont dévoués corps et âme dans diverses œuvres de charité et ont réalisé par leurs actions le but et le concept de la fondation, cela a bénéficié directement ou indirectement plus de 700 000 personnes. Ils ont apporté de réelles contributions à la société.

WeChat Longquan International

Χ