I. Une Enfance de vertu, une adolescence de détermination (I)

2017/09/27

Maître Xuecheng, dont le nom laïc est Fu Ruilin, est né le 3 octobre (le dix-neu¬vième jour du huitième mois selon le calendrier lunaire) 1966 dans une famille de forte tradition bouddhiste au Village de Luofeng de la Ville de Laidian, dans le district Xianyou de la Province du Fujian. Sa grand-mère fut pratiquante bouddhiste avant de devenir nonne. Sa mère est également une fervente bouddhiste. Son père, modeste, courtois et reconnu comme un homme bienveillant dans le pays, travaillait en tant que comptable et secrétaire dans le village. Ses parents eurent trois fils dont le Maître est l'aîné.




Le Maître était pieux et sage depuis l'enfance. Il parlait peu mais étudiait assidû¬ment. À l'âge de 8 ans, il alla à l'École primaire centrale de Laidian à Xianyou. En plus de ses études, le Maître aidait volontiers ses parents à faire le ménage, la cuisine et la lessive, à porter l'eau et à travailler aux champs. Parfois, il profitait de ses week¬ends pour marcher des kilomètres dans la montagne où ses parents coupaient du bois et le rapportait à la maison. Sa mère se souvient que quand elle travaillait aux champs dans la journée ou assistait aux prières pour les mourants ou les défunts le soir, son fils l'aidait à faire la cuisine à la maison en utilisant les feuilles mortes qu'il avait ramassées sur son chemin de retour de l'école pour le fourneau. Le Maître n'avait que 9 ans à cette époque. Honnête, sincère et d'une grande moralité, le Maître avait toujours un comportement digne et droit, sans jamais regarder partout quand il marchait. De plus, il ne se disputait jamais avec les autres enfants.

WeChat Longquan International

Χ