II. À la poursuite du Dharma, une période d'efforts et de récompenses (IV)

2017/09/27

Un jour, le Vénérable Maître passa discrètement au moment où le jeune maître nettoyait le sol de la cantine. Ce premier lui fit remarquer que le sol n'était pas correctement nettoyé et demanda immédiatement au jeune maître de le refaire plusieurs fois. Pendant son temps libre, Maître Xuecheng faisait souvent volontairement le nettoyage de la Grande Salle et d'autres corvées difficiles et laborieuses que per¬sonne d'autre ne voulait faire. À une époque, Maître Xuecheng fut veilleur de nuit de la Pagode Haihui et du longanier divin. Le lendemain matin, il devait jouer des ins-truments de musique bouddhique pour les chants du matin, servir le petit déjeuner à l'Abbé et nourrir tous les êtres avec des rites bouddhistes. Il raconte : « Au début de ma vie monastique, le temple étant à court de personnel, j'ai servi de veilleur de nuit et participé à la construction du temple. J'avais souvent peur en patrouillant autour de la Pagode Haihui, particulièrement quand il pleuvait. C'était des années difficiles où nous devions transporter manuellement les matériaux de construction car il n'y avait pas de camion pour nous aider. Ainsi cela a renforcé ma persévérance ».



En 1983, Maître Xuecheng fut admis à la classe préparatoire de l'Académie bouddhiste du Fujian. Pendant cette période, il étudia assidûment les canons bouddhiques et les connaissances d'autres disciplines. En tant que chef de classe, il aidait avec plaisir ses camarades à résoudre leurs problèmes. Il était également actif dans les affaires quotidiennes du temple et soutenait la pratique bouddhiste du public.

WeChat Longquan International

Χ