Existe-t-il une âme éternelle dans la transmigration ?

2017/09/27

Q : Selon le bouddhisme, existe-t-il une âme éternelle dans la transmigration ?

R : Le bouddhisme n’admet pas d’âme éternelle, c’est la huitième conscience, l’ālayavijñāna, qui transmigre, et elle change d’instant en instant.


Q : Un cycle de la vie et de la mort succède à un autre, l'âme transmigre donc de vie en vie ?

R : Ce sont les consciences qui transmigrent, qui ne sont pas équivalents à l’âme. Selon la compréhension générale, l'âme qui a une forme et un esprit, ne change pas, mais les consciences dans le bouddhisme sont différentes. On parle des huit consciences du cœur selon leurs différentes fonctions. Les six premières consciences ne se manifestent pas tout de suite après la mort, seules les septième et huitième consciences transmigrent, elles sont en état de flux permanent, comme le flot d’un fleuve où l’eau n’est jamais la même et change d’instant en instant.



Q : C’est l’âme qui transmigre ?

R : C’est l’ālayavijñāna qui transmigre, elle est délicate et difficile à comprendre, qui possède le potentiel de tous les actes dans la vie. Elle évolue en un courant continu comme une chute d'eau, sans interruption. Bien que l’eau change chaque seconde, les successions sont du même genre.


Q : Est-ce que l’ālayavijñāna ressemble à l’âme ?

R : L’âme est généralement considérée comme une entité éternelle, mais l’ālayavijñāna n’est pas permanente, elle évolue et se transforme d’instant en instant.

WeChat Longquan International

Χ